Ardoises naturelles et synthétiques : quelle différence ?

Posté dans : Non classé 0

Les différents types d’ardoises

La différence majeure entre l’ardoise synthétique et la véritable ardoise résulte du fait simple que l’ardoise synthétique n’est pas de la pierre.

L’ardoise synthétique

Ce type d’ardoise est aussi connu sous le nom de fibro-ciment. Son inventeur est un entrepreneur autrichien, Ludwig Hatschek, dont la firme familiale produisait des matériaux de construction. Il crée au début du 20ème siècle ces ardoises synthétiques composées jusqu’aux années 90 de 15 % d’amiante liés à 85 % de ciment et de fibres minérales. Depuis 1997, l’amiante n’est plus autorisée pour fabriquer le fibre-ciment.

L’esthétique de l’ardoise synthétique est texturée pour imiter l’ardoise, et colorée couleur pierre, soit par de la peinture, soit teintée directement dans la masse. Son point fort est son coût, inférieur à celui de l’ardoise naturelle. Cependant, cette seconde alternative reste la plus avantageuse à long terme.

L’ardoise naturelle

Ce matériau est naturel, il s’agit de roche métamorphique issue d’une argile ayant subi un métamorphise général faible. Il est extrait de carrières présentes sur toute l’Europe. Comme toute ressource naturelle, celle-ci n’est pas inépuisable. En France, les carrières d’ardoises ont été beaucoup exploitées et sont devenues rares. C’est pourquoi les ardoises françaises sont désormais uniquement utilisées sur les bâtiments historiques. Les ardoises utilisées pour les particuliers viennent d’autres pays européens, comme l’Espagne.

L’utilisation de ce matériau a deux avantages majeurs :

  • les toitures ont plus de caractère, car chaque ardoise naturelle est unique, contrairement aux ardoises synthétiques qui sont créées sur gabarit.
  • l’entretien est plus simple, et la pierre naturelle ne blanchira pas, contrairement au fibre-ciment, ou seulement après plusieurs décennies si de la mousse a poussé dessus et n’a pas été enlevée régulièrement.
coyot neuf ardoises naturellese sur toiture rénovée
Coyot en ardoises naturelles

Comment différencier ces deux types de matériaux ?

La présence d’inclusions, la structure irrégulière de la surface et la composition en mille-feuilles que l’on observe sur la tranche permettent de reconnaître une ardoise naturelle d’une ardoise synthétique.

En tant que couvreur, je recommande d’utiliser le matériau naturel, qui donnera plus de charme à votre habitation, surtout s’il s’agit d’une rénovation.

Fabien Pavard